CONSEILS POUR L’ACCUEIL DE VOTRE PETIT COMPAGNON

Vous pensez adopter un chat ? Voici quelques-uns de des conseils que nous pouvons vous donner. Ce ne sont pas paroles d’évangile, mais le fruit de notre expérience, qui s’accroît de jour en jour.

LE BAC et LA LITIERE

Bac ouvert ou fermé ?

Certains comportementalistes conseillent un bac à litière ouvert, afin que le chat puisse voir ce qu’il se passe autour de lui quand il fait ses besoins, comme dans la nature. Mais nos loulous domestiques sont loin d’être à l’état sauvage et pour le confort des humains, nous préférons largement une ‘maison de toilette’ donc un bac fermé, idéalement avec un petit clapet qui permet d’enlever les déjections sans avoir à déclipser complètement la partie haute. Cela évitera que votre compagnon en recouvrant ne projette de la litière tout autour. Vous pouvez également compléter avec un petit tapis qui retient les grains de litière à la sortie. Son efficacité est loin d’être absolue…

Quelle litière choisir.. ?

Malheureusement la litière idéale n'existe pas encore ... Nous vous  déconseillons les litières minérales ou silice, qui ne font que colorer les grains quand le chat fait pipi.
Les litières agglomérantes sont plus pratiques, les 'meilleures', à notre avis sont  la Cat's best Oko,  ou son équivalent Greenwood. Quasi introuvables en supermarché , mais en vente en jardinerie et sur Zooplus. Elle vous paraîtra un peu chère à l'achat, mais on s'y retrouve puisqu'il faut la changer moins souvent (changement total du bac toutes les 6 à 8 semaines). Elle est sans odeur, puisque les pipis s'agglomèrent et vous pouvez les enlever, la litière reste propre. Autre avantage : elle peut se jeter dans les toilettes.
Son inconvénient est qu'elle colle un peu aux pattes et que le chat en transporte un peu avec lui....

Une nouveauté vient de sortir : la litière au tofu recyclé (on ne rit pas... !) qui a presque tout pour elle : sans poussière ni odeur, elle est agglomérante, se jette dans les toilettes et ne colle pas aux pattes ! Peut se trouver en grande surface (marque 'Tranquille'). Mais coûte un peu cher... Nous sommes encore en phase de test, mais elle est en passe de devenir notre préférée.

litière_Cabrio_Zoo.jpg
litière_Nestor_Zoo.jpg

LA NOURRITURE

Le chat doit avoir de l’eau et des croquettes à volonté. Il a un petit estomac, mange souvent mais peu et se régule tout seul.

Ses croquettes doivent être adaptées : junior/chaton pour les petits, stérilisés pour les chats stérilisés. Choisissez la marque qui vous/lui plaît. Comme pour nous humains, la nourriture la meilleure marché n’est pas celle de meilleure qualité.. essayez de pencher pour un milieu de gamme.

Chaque changement de nourriture doit se faire en respectant une ‘transition’ : en mélangeant progressivement les anciennes et nouvelles croquettes sur plusieurs jours.

Vous pouvez aussi lui donner de la ‘nourriture humide’, c'est-à-dire pâtée ou sachet fraîcheur. Cela permet de partager un moment sympa avec son chat et d’instituer un petit rituel qu’ils affectionnent.

Quelques friandises, pourquoi pas, quelques reliefs de table aussi… avec modération. Du lait pour chat éventuellement, mais surtout pas de lait de vache.

Certains loulous sont des estomacs sur pattes, d’autres sont moins voraces. Nous avons déjà rencontré des chats qui adoraient la soupe, le melon, ou encore les oignons !!!

On conseille de ne pas mettre la nourriture trop près de la litière.

LE CHAT : LES INCONVÉNIENTS

Nous ne concevons pas une vie sans chat. Mais oui, soyons honnêtes, un chat peut avoir des ‘inconvénients’…Un chat n’est pas  une peluche !

Le chat ne comprendra pas la valeur de votre vase en cristal, de votre IPhone X, de votre collection de statuettes : il peut, en jouant ou par maladresse faire tomber vos objets précieux et les briser… il faudra adapter votre espace à la présence du minou.

Le chat peut faire ses griffes sur votre canapé en cuir flambant neuf, sur votre papier peint, ou encore grimper aux rideaux. Il faut lui proposer des alternatives : griffoirs sisal ou carton, arbres à chat. Il est possible aussi de lui couper des griffes régulièrement. Il sera encore capable de faire néanmoins quelques dégâts.

Le chat perd ses poils, particulièrement au printemps… vous serez obligé de faire un peu plus de ménage, et risquez de vous retrouver avec des vêtements incrustés de poils de chats véritables. Dites adieu au noir !

Un chat peut tomber malade… maladies bénignes, chroniques, fatales… entraîneront des frais vétérinaires, des soins peut-être contraignants… soucis et tristesse.

Même si le chat dort en moyenne 16 heures par jour, ce ne sera pas forcément en même temps que vous... Votre chat peut donc vous réveiller la nuit ou dès potron-minet !

DEDANS ou DEHORS ?

Certains chats ont besoin de vivre partiellement dehors, d’autres se satisfont très bien du confort d’un appartement ! Il est néanmoins déconseillé de cloitrer un chat qui a connu une vie de campagne.

De toute façon, il ne faudra pas laisser sortir votre compagnon trop tôt ! Il faut qu’il comprenne qu’il est dans sa nouvelle maison. Nous ne donnons pas de délai à respecter, nous disons de le garder à l’intérieur ‘le plus longtemps possible’ ! C’est du cas par cas. Pour certains chats, il peut être pertinent que les premières sorties se fassent en laisse (avec harnais)…

Le jeu préféré du chat est de sortir, de rentrer, et surtout de réfléchir en restant dans l’entrebâillement de la porte ou de la fenêtre s’il va sortir ou non !

LES VACANCES

Il faudra prévoir une solution pour les vacances : emmènerez-vous votre chat avec vous ? Le laisserez-vous à la maison en demandant à des amis ou des petsitters professionnels de passer ?

Un chat est en général attaché à son environnement, et il est préférable, dans la mesure du possible, de le laisser à la maison, plutôt que de le mettre en pension ailleurs.

Un chat peut rester seul le week-end sans problème, pourvu qu’il ait croquettes et eau en quantité suffisante. Il existe aussi des gamelles électroniques pour lui prévoir des portions réparties sur plusieurs jours. Et aussi des fontaines à eau, qui oxygènent l'eau et que les chats apprécient. Ou avec lesquelles ils jouent...

L’ADAPTATION

Notre expérience nous a montré qu’il fallait faire preuve de patience !! Le chat que vous adoptez quitte sa famille d’accueil, son environnement, ses copains chats… il n’a jamais été prévenu qu’il n’était là que provisoirement ! Il faut donc qu’il s’habitue à sa nouvelle maison, à vous. Cela peut prendre une semaine, plus souvent deux, parfois davantage. La relation se construit au fil des jours, la confiance et l’amour réciproque progressent. Laissez-lui le temps !

Si vous avez déjà d’autres animaux à la maison, il faudra probablement encore plus de patience. Idéalement accueillez le nouveau loulou dans un espace séparé les premiers jours, présentez les bêtes les unes aux autres progressivement.

Quand nous intégrons une nouvelle école, un nouveau boulot, nous ne nous sentons pas à l’aise immédiatement, et pourtant nous savons pourquoi nous sommes là… les premiers jours ne seront pas les plus faciles, le chat ne va probablement pas venir se lover sur vos genoux immédiatement…

Un chaton s’habituera plus facilement. Mais il est difficile de deviner quel sera son développement en grandissant : pot de colle ou indépendant ? Les chats adultes en revanche ont un caractère plus fixé, et bien connu de leur famille d’accueil.

UN COLLIER… ?

C’est mignon un collier, mais notre vétérinaire nous a parlé de tellement cas de chats qui, à l’intérieur ou à l’extérieur,  se coinçaient, s’étranglaient et se pendaient que nous les préférons sans collier nos loulous !

ATTENTION AUX FENÊTRES

"Un chat retombe toujours sur ses pattes"... eh bien non. Quand bien même y arrive-t-il, le choc de l'atterrissage peut lui provoquer des blessures, hémorragies internes qui peuvent être fatales... donc quand vous ouvrez les fenêtres, regardez bien où est votre minet. Une fraction de seconde d'inattention peut être fatale...

Soyez extrêmement vigilant si vous avez des fenêtres à oscillo-battants : ce sont des pièges mortels pour les chats qui peuvent s'y coincer et mourir atrocement.

VOTRE CHAT N'EST PAS RENTRÉ

Il ne faut pas paniquer tout de suite... mais il ne faut pas tarder à réagir non plus !

L'appeler quand la nuit est tombée et qu'il n'y a plus de bruit, plus de circulation. Essayez de reproduire un son qu'il reconnaît (son nom, le paquet de croquettes, le grelot du jouet...). Mettre sa litière dehors sans la nettoyer : il a du flair, votre loulou.

Prévenez votre voisinage, de vive voix et en mettant des petits mots dans les boîtes aux lettres, des affichettes chez les commerçants et chez les vétérinaires. Publiez aussi une annonce sur chat-perdu.org ou sur Facebook (PetAlert, Pet Aide aux animaux, Pattes en cavale).

Appelez la fourrière et prévenez la mairie.

Comme votre animal est pucé, vous avez plus de chances de le retrouver.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now